Les Ryad de Marrakech sont imposants de majesté.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La maison d’hôte Splendeurorient est loin de l’effervescence de la ville et des tumultes, et seulement à 20 km de la ville ocre. En effet ce Ryad de Marrakech est une invitation à l’insouciance et à l’évasion. Les offres sont riches et attrayantes pour la location de Ryad à Marrakech. Splendeurorient est digne d’un hôtel Ryad de Marrakech avec la climatisation, le chauffage, en passant par le spa et le hammam, sans oublier le décor aux tons orientaux et moderne.
Le Ryad Splendeurorient traduit l’expression d’un concept de vie faite de mystère et d’opulence.

Les Riad de Marrakech échappent-ils à la fiscalité ?

Le concept de Riad-hôtel est une nouvelle tendance. Les Riad de Marrakech procurent des réflexes sociaux culturels inédits et des profits financiers insoupçonnables pour les propriétaires. Les Riad de luxe facturent environ une nuitée à 250 euros la chambre et une suite privative à 450 euros la nuit. La restauration est en moyenne 40 euros pour la demi-pension. Les Riad sont très prisés et sont à l’air du temps comme maisons d’hôtes pour les touristes. Ainsi pendant presque 10 mois sur 12 les maisons d’hôtes sont pleines. Cela fait en moyenne 90 000 euros de chiffre d’affaires environ. A ce rythme un propriétaire peut devenir pendant quelques années d’exercice dans l’hébergement hôtelier un millionnaire. Donc les Riad doivent certainement rapporté des profits au royaume à travers l’impôt perçu.
Mais alors quel est le dû fiscal ?
Eh bien tenait vous bien beaucoup de propriétaire s’enrichissent très vite car ils échappent aux fics, ou, s’ils s’acquittent de leur devoir fiscale c’est une somme dérisoire qui ne correspond en rien à la somme effective qu’ils devaient payer. Comment est-il possible pour les propriétaires de contourner l’impôt au Maroc ?
Cela est dû aux méthodes de calcul de l’assiette fiscal qui devrait être adapté à la réalité actuelle du marché. En effet au Maroc, l’impôt est calculé en fonction de la valeur locative du bien. Un Riad qui est tenu comme une maison d’hôte peut être dissimulée dans la Medina et paraître comme une résidence familiale quelconque. Si par exemple le propriétaire qui a un chiffre d’affaires de 10 millions de DH déclare 72 000 DH. L’impôt sera (6000 x12) de 11000DH par an. L’impôt est insignifiant par rapport au revenu. Toutefois les agents du fisc ont une grande part de responsabilité. Car il y’a un travail en amont qui concerne le recensement et la qualification en nomenclature. Et en aval la conformité des comportements des propriétaires de maisons d’hôtes avec l’acquittement de l’impôt.
En réalité l’impôt est mal facturé, donc mal payé et surtout mal comprise au Maroc

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »